A partir de 8 ansJeux de cartes

Test – Top dogs

Lucy (in the sky), Nolan, Panpan, Kévin, Nina et Clara sont heureux de vous accueillir pour leur grand concours canin de prononciation de prénom de chien. Concours encore trop peu connu dans le monde canin puisque… il n’existe pas!

Vous allez devoir faire preuve de dextérité langagière dans ce petit jeu concocté par Djeco où observation et rapidité seront vos meilleurs alliées. Mélangez les prénoms mais pas de n’importe quelle façon pour obtenir le plus de chiens dans votre maison et devenir ainsi le meilleur dresseur de chien au monde !

Top Dogs est un jeu de Babayaga, illustré par Frédéric Pillot, à partir de 8 ans (âge humain), pour des promenades d’environ 20 minutes, pour 2 à 3 joueurs, édité chez Djeco.

[Nous tenons à signaler que ce jeu nous a été donné par l’éditeur, aucun chien n’a été échangé pour que nous écrivions un truc chouette dessus. On écrit ce qu’on pense en jouant avec de vrais enfants. Maintenant vous le savez !]

On file faire une petite balade?

Dans Top Dogs, nous sommes les heureux propriétaires de cartes chiens. Notre objectif est de récupérer le plus de cartes pour devenir le plus grand dresseur de chiens au monde ! Un petit côté « jeu de bataille » me direz-vous. Oui. Mais pas que, parce que vous allez devoir bien observer les cartes posées au centre de la table pour les remporter. Pourquoi ? Parce que dessus il y a des prénoms!  Prénoms que vous allez devoir décomposer en syllabe pour recréer un prénom, et tout ça, avant les autres joueurs.

Z’avez pas vu Mir(eille), (Za)za ?

Avant de chercher Mirza, commençons par regarder les cartes du jeu magnifiquement illustrées par Frédéric Pillot.

Sur ces cartes, vous trouverez des têtes de chiens associées à un prénom. Le prénom et le dessin sont toujours les mêmes MAIS, vous y trouverez également une étoile avec le chiffre 1 ou 2 écrit dedans.

Et le chiffre dans l’étoile, il sert à quoi ??? Eh bien tout simplement à vous indiquer quelle syllabe du prénom vous allez devoir utiliser. Mais nous y reviendrons plus tard.

Et hop, va cherchez… la boîte de jeu !

Commençons par installer le jeu. Attention, ça va aller très vite, vous prenez les 64 cartes du jeu, vous les mélangez et les distribuez toutes aux joueurs. Vous n’avez pas le droit de regarder les cartes que vous recevez, vous devez constituer un paquet face cachée devant vous.

Une fois les cartes toutes distribuées, vous pouvez lancer la balle partie.

De façon simultanée, chaque joueur retourne face visible la 1ère carte de son paquet au centre de la table. Et c’est là qu’intervient la brigade du retournage de carte (la BDRC) dont je fais partie depuis la nuit des temps, sachez-le.

En quoi consiste cette brigade ? Elle consiste à vérifier que chaque joueur retourne de façon CORRECTE sa carte. C’est-à-dire quand le joueur retourne sa carte, il DOIT la retourner par le haut du tas et non par le bas, ce qui lui permet de ne pas regarder sa carte avant de la poser. Et ça, sachez que c’est réglementé et très important de le faire respecter sur les tables de jeu. Non mais oh !

Maintenant que je vous ai expliqué  imposé la façon de retourner les cartes, regardons ce qui se passe sur la table.

Vous prendrez bien un p’tit hot dog pli de dogs ?

Maintenant que tout est sous contrôle (et que vous avez convenablement retourné vos cartes) vous regardez les chiffres qui sont dans les étoiles des différentes cartes posées au centre de la table ainsi que les prénoms des chiens. Les prénoms sont écrit en deux couleurs pour séparer les syllabes et vous permettre de rapidement décomposer le prénom.

  • si vous avez 1 et 1, c’est que vous devez prendre les premières syllabes de deux prénoms différents. Par exemple, si vous avez Panpan (1) et Kévin (1), vous devez être le premier à dire Panké ou Képan

  • si vous avez 1 et 2, c’est que vous devez prendre la première syllabe du prénom et la deuxième syllabe d’un autre prénom. Par exemple si vous avez Panpan (1) et Kévin (2), vous devez être le premier à dire Panvin ou Vinpan.

  • si quand vous retournez deux cartes vous trouvez le même prénom et que les chiffres dans les étoiles vous font dire ce prénom, il y a bataille c’est-à-dire que chaque joueur pose une carte face cachée sur sa carte déjà posée et en remet une face visible sur le dessus. Vous devez créer un nom avec les nouvelles cartes. Celui qui remporte le pli prend toutes les cartes du centre de la table.

  • si vous donnez des prénoms corrects en même temps, il y a bataille

Et là vous vous dites, ok c’est cool à deux joueurs mais quand on est trois on utilise quoi comme syllabe ? Eh bien vous choisissez deux cartes sur les trois posées sur la table et vous recréez un prénom avec les syllabes indiquées. Et ce jusqu’à ce que l’un des joueurs n’ait plus de cartes en main.

La partie s’arrête quand un des joueurs n’a plus de cartes. On compte alors le nombre de cartes que chaque joueurs a gagnées, celui qui en a le plus remporte la partie.

L’avis de  Pluto plateau Junior (Soffy)

A la réception du jeu, j’avoue avoir été un peu sceptique en me disant que ça ressemblait à un jeu « scolaire » et ça me paraissait un peu simple pour des juniors de 8 ans. L’alliance jeu de mots et rapidité ne me disait rien de foufou. Mais ça, c’était avant d’ouvrir la boîte et de la mettre entre les mains de mon junior de 8 ans, la cible parfaite du jeu.

On a lu les règles en à peu près 2 minutes (une carte recto verso), la mise en place nous a pris 2 secondes, c’était déjà un très bon démarrage. Mais quand on a retourné nos deux premières cartes et qu’on a eu besoin de réfléchir avant de donner la réponse, on s’est dit qu’on avait peut-être sous-estimé le jeu. J’ai vu dans le regard de mon junior qu’il allait être bien plus rapide que moi. Et il n’avait pas totalement tort (non, je ne dirai pas qu’il avait raison, non) parce qu’il a clairement été plus rapide que moi et quasiment durant toute la partie. Je vous entend déjà me dire que je ne suis pas douée, que quand même c’est facile, oui mais non. Les juniors ont encore l’habitude de décomposer les syllabes là où nous on ne le fait plus du tout. Ils ont donc cette gymnastique cognitive qu’on a perdue en devenant grand. Ca revient vite, je vous rassure, mais il m’a bien fallu deux-trois tours avant que mon cerveau ne s’y remette. Et c’est là que tout à basculé ! Pourquoi ? Parce qu’il faut être le plus rapide pour remporter le pli. Et comme vous voulez aller vite, il vous arrive de dire n’importe quoi. Et je peux vous assurer qu’on a eu quelques fous-rires autour du jeu en mélangeant certains prénoms.

Contrairement à ce que je m’étais imaginé avant l’ouverture, on a enchaîné les parties à la demande de junior (et un peu moi aussi qui voulait une revanche) et on ne s’en est pas lassé. Les parties ne se ressemblent pas puisque vous ne tombez pas souvent sur la même combinaison de prénoms malgré la répétition des cartes. Il vous faut donc toujours rester sur le qui-vive pour ne pas vous tromper, ni de prénom, ni de syllabe.

Si vous cherchez un petit jeu rapide à mettre en place, facile à emmener partout pour occuper junior ou tout simplement un jeu rigolo à partager en famille, je ne peux que vous conseiller de vous procurer Top Dogs.

On aime :

  • les illustrations
  • la facilité de lecture des prénoms avec les deux couleurs distinctes, la taille d’écriture
  • le petit format de boîte, on peut l’emporter partout
  • faire un jeu de mots qui ne demande pas d’avoir Bac +5
  • rassembler plusieurs générations autour du jeu (c’est écrit vraiment gros)

On aime moins :

  • ne pas être assez rapide pour gagner le pli

Votre junior aimera :

  • si les jeux où rapidité et observation lui plaisent
  • si la décomposition des syllabes n’est pas encore son truc (bien plus drôle sous forme de jeux que de leçon)

Fiche Technique

  • Top Dogs
  • Un jeu de Babayaga
  • Illustré par Frédéric Pillot
  • A partir de 8 ans
  • Environ 20 minutes
  • 2 à 4 joueurs
  • Edité chez Djeco

Le trouver

Pour aller plus loin (et pour danser sur la musique)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page