A partir de 10 ansA partir de 12 ansL'actu des Juniors

For Northwood! : un jeu challengeant pour nos Juniors !

Chez PJ!, on aime bien traîner, de temps à autres sur les plateformes de financement participatif à la recherche des futurs jeux qui garniront nos étagères ludiques. Et, justement, regardez un peu ce qui se profile à l’horizon :

For Northwood! est un jeu de cartes solo, créé par Wil Su, à destination de nos Juniors dès 10/12 ans. Et si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce qu’il est super mignon, qu’il semble très malin et que son prix est tout mini.  Mais surtout,  parce qu’on sait déjà qu’il sera proposé en français pendant la campagne, l’éditeur Boom Boom Games assurant la localisation. Chouette nan ?

Bon, de quoi ça cause ton jeu ? 

Dans For Northwood!, vous incarnez le Roi Lion (si si, je vous jure) qui en a un peu marre que ce soit le bazar dans son Royaume. Les dirigeants des fiefs alentours n’arrivent jamais à se mettre d’accord sur les sujets importants… Qui doit gérer la banque centrale du gibier ? Qui doit représenter ses pairs au Conseil des Animaux ?  Qui s’occupe de la sauvegarde de la savane ? Qui doit gérer la caisse de retraite des babouins ? Economie, écologie, finances… Les points de discorde sont nombreux. Résultat, pour notre cher souverain : impossible de faire régner le calme sur ses terres. 

Il décide donc de partir à la rencontre des 8 dirigeants pour essayer d’ouvrir le dialogue. Une séance de pour-parler qui s’annonce riche en rebondissements et où il ne faudra jamais tomber à cours d’arguments ! Mais cela ne fait pas peur à notre Roi Lion. Car lui, ce qu’il voit, c’est que s’il réussit à les faire tomber d’accord rapidement, il pourra, vite fait, bien fait, retourner faire la sieste. Il est donc ultra motivé, notre félin.

Et comment on ramène la paix ? 

À l’aide de cartes ! Et oui, For Northwood! est un jeu de plis. Plus précisément, un jeu de plis et de gestion de main. 

La partie se déroule en 8 manches, au cours desquelles le Roi va rendre visite à chacun des 8 dirigeants dans leurs fiefs respectifs. Chaque dirigeant est représenté par une carte « animal » qui présente une couleur mais également une valeur allant de 1 à 8, fonction de la place qu’elle occupe dans la rangée, le 1 étant la carte la plus à gauche et le 8, celle la plus à droite. Cette valeur change à chaque partie puisque les dirigeants sont installés aléatoirement.

Afin de faciliter les négociations, une pioche de cartes « dialogues » (qui est en fait un ensemble de 32 cartes de valeur 1 à 8, en 4 couleurs distinctes) est à votre disposition. Cette pioche sera commune aux dirigeants et au joueur. Vous démarrez la partie avec une main de 8 cartes et, pour vous assurer le soutien du dirigeant, votre but sera de réussir, à partir de cette main que le hasard vous aura gentiment confiée, à faire un nombre de plis équivalent au numéro du fief dans lequel le dirigeant se trouve. Pas plus, pas moins. En gros, si vous souhaitez rallier le dirigeant du fief n°2, il vous faudra faire 2 plis sur la manche ; celui du fief n°8, 8 plis sur la manche, etc. Vous voyez le principe ?

Evidemment, on est dans un dialogue, pas dans un monologue… Alors, le dirigeant va également avancer des arguments. On révèle donc une carte de la pioche et c’est cette carte qu’il vous faudra battre pour que le pli soit considéré comme remporté. Pour résoudre le pli, rien de plus simple, d’ailleurs :

  • Si on a la couleur demandée par le dirigeant : on doit la jouer. Si notre valeur est plus forte, on gagne. Sinon, on perd. Fastoche.
  • Si on n’a pas la couleur demandée : on peut « couper » avec une carte de la couleur du dirigeant (qui est en fait, l’atout). Une coupe permet toujours de remporter le pli sauf si, évidemment, le dirigeant a une valeur d’atout plus haute que la vôtre. Logique.
  • Si on a ni l’un ni l’autre : on doit quand même jouer une carte mais le pli est forcément perdu.

Si le pli est un succès, la carte qu’on a jouée est positionnée à droite de la pioche ; s’il est perdu, on la place à gauche. On continue ainsi jusqu’à ce que toutes les cartes soient jouées. On compte alors le nombre de cartes présentes dans la pile de droite et ce nombre représente, donc, le nombre de plis remportés.

On le compare avec le numéro du fief et si ça correspond, banco ! Le dirigeant a compris votre point de vue et abdique, admettant que ouais, vous êtes le plus balaise des Rois Lions.

Ouais c’est juste un jeu de bataille, nan ? T’es sûre que c’est cool ?

Mais pas du tout ! Rappelez-vous, For Northwood! est avant tout un jeu de gestion de main.

Parce que bon, c’est pas l’tout de jouer à celui qui a la plus grosse (carte, hein, carte, rohhh), il faut quand même sacrément doser ce qu’on fait. Chaque carte étant présente en un seul exemplaire, toute carte jouée ne sera plus disponible pour les plis suivants. Il faut donc compter et recompter les cartes et bien choisir lesquelles sacrifier pour réussir à faire le nombre de plis requis. Il faut, parfois aussi, savoir concéder la victoire sur certains plis pour ne pas en faire trop quand on se trouve dans les fiefs les plus bas.

Et je ne vous ai pas encore parlé de vos copains… Ben oui, vous croyiez vraiment que le Roi de la Savane allait se balader seul ? Que nenni, il aime être entouré !

Au début de la partie, vous avez 4 alliés qui sont utilisables une fois, à chaque manche. Mais, ne vous fiez pas à leur allure trop choupi, ils sont incroyablement utiles pour vous aider dans votre quête. Chacun bénéficie d’un pouvoir qui va agir sur vos cartes « dialogue », en changeant, par exemple, la couleur d’atout, en vous faisant piocher, en changeant les conditions de victoire etc,. Des pouvoirs très très utiles, donc, qu’il faudra utiliser à bon escient pour vous assurer que le compte soit toujours bon !

D’ailleurs, les dirigeants, eux aussi, ont chacun un pouvoir. De ce fait, évidemment, lorsque vous remportez une manche, ce dernier va venir renforcer vos rangs et vous pourrez alors bénéficier de son pouvoir personnel. Mais attention, les places sont limitées dans la garde rapprochée du Roi et ces nouveaux venus prendront la place d’un de vos alliés historiques qui prendront congé en emportant, avec eux, leur propre capacité spéciale.

For Northwood! est donc un jeu où les dilemmes seront nombreux, et les choix, déterminants. Un jeu où tout est question de dosage, en fait. Un vrai challenge pour nos Juniors.

Et alors, tu l’as pledgé toi ?

Bien sûr que oui ! (Comment ça, vous n’en doutiez pas une seconde ?!) 

Sitôt la vidéo de présentation regardée, j’ai foncé sur Gamefound pour soutenir le projet. 

C’est pas trop cuuuuteee sérieux ? Mais ne croyez pas que je m’émerveille pour un rien… (quoique…)

Sous ses airs de jeu mignon tout plein, je suis certaine que For Northwood! va se révéler être un petit bijou de stratégie. Un de ces jeux qui a le don de sacrément faire fumer le cerveau des Juniors. Sans compter que, si la campagne est un succès, l’éditeur proposera un livret de campagne avec des mise en place prédéfinies et des challenges progressifs. Un vrai gros plus pour la rejouabilité. Voilà de quoi satisfaire l’appétit ludique de nos Juniors pendant quelques temps.

Alors, j’avoue, c’est un jeu solo ; et parfois, c’est un peu compliqué pour nos Dix’ans de jouer tous seuls. Mais rien ne vous empêche d’y jouer en coopération. On le fait souvent à la maison dans des jeux comme Mini Rogue, Goblivion etc. pourtant, à la base, prévus pour être joués en solo. Et c’est toujours un vrai plaisir de faire les choix en duo, qu’on gagne ou qu’on perde d’ailleurs, tant on passe un agréable moment, tous les deux. Et pourquoi pas, même, demander à Junior d’incarner le dirigeant ? Oui oui, pendant que vous suerez à grosses gouttes avec vos cartes dialogues, cherchant la meilleure combinaison possible. Un jeu de « rôle-pli », je tiens un concept là, nan ?! Mais blague à part, je suis certaine qu’il y a moyen d’animer les parties avec des dialogues rigolos pour mettre encore un peu plus de fun dans le game.

Vous l’aurez donc compris, je l’attends de pied ferme ! Le jeu est en financement jusqu’au 30 avril alors, n’attendez plus ! (Et pas de panique si vous voyez qu’il est en anglais, vous pourrez choisir la langue (français) au moment du Pledge Manager, à la fin de la campagne).

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page