L'actu des Juniors

MicroMacro Crime City Full House : Ressortez les jumelles !

Ai-je vraiment besoin de vous introduire cet article avec MicroMacro Crime City v1 ? Oui ? Vous avez vécu dans une grotte et avez besoin d’un brief ?

Vous pouvez aussi aller lire le test détaillé juste ici. Mais pour les fainéants autres, MicroMacro Crime City est LE jeu de l’année qui a raflé les 2 prix les plus convoités du monde ludique : l’As d’Or à Cannes et le Spiel des Jahres, c’est vous dire qu’il est reconnu et sa suite attendue.

Un jeu d’enquête coopératif où vous devez élucider des pistes criminelles (plus ou moins sensibles) sur une énorme carte représentant la ville de tous les dangers : MicroMacro Crime City !

C’est donc en analysant cette map et en faisant preuve de déduction et d’observation que vous résolviez les 16 enquêtes données.

Alors, oui, MicroMacro nous avait emballé par son originalité mais nous avait surtout rendu complètement accros.

Et si vous avez déjà joué à MicroMacro alors vous avez vécu cette expérience de fin de boîte où l’on se sent frustré avec l’envie que ça ne se termine jamais. Mais c’est le jeu ma bonne dame ! Nous avons là un jeu kleenex, un fois terminé il n’y a plus rien à vous mettre sous la dent.

Vous pouvez, désormais, ranger les mouchoirs et essuyez vos larmes de nostalgie car MicroMacro est de retour dès le 10 septembre chez votre ludicaire pour 16 nouvelles enquêtes macabres, drôles et savoureuses avec MicroMacro Crime City Full House.

Nous n’allons pas être perdu car le concept reste le même sauf que dans ces nouvelles enquêtes nous allons explorer une autre partie de la ville où, de nouveau, rien n’est jamais calme, mais heureusement vous avez l’œil et le bon !

Une version, cependant annoncée comme plus exigeante car parfois plus complexe : Yihouuuuu du challenge, j’exulte !

Et on salue l’initiative de ce nouvel opus où chaque enquête arbore un pictogramme d’accessibilité pour les plus jeunes. Comme nous en parlions dans le test du premier volet, certains thèmes nous paraissaient trop matures pour jouer avec nos juniors de 8-10 ans. Désormais vous êtes avertis de la sensibilité des sujets abordés pour ne pas confronter nos plus jeunes juniors aux histoires de proxénétisme ou autres thèmes pouvant nous mettre dans l’embarras (on se rappelle tous de Junior 8 ans : « Maman, c’est quoi une prostituée ? »).

Désolée, Boss, je pose 2 jours de RTT pour découvrir cette nouvelle version car je sais déjà que Junior ne voudra pas quitter la ville si facilement !

Envie d’un petit trailer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page