A partir de 10 ansL'actu des Juniors

Althing : qui montera sur le trône ?

Chez Plateau Junior!, nous avons à coeur de vous parler de tous les jeux pour Juniors… Même de ceux pas encore édités ! Toujours avide de dénicher les futures pépites de demain, notre joyeuse équipe de rédacteurs scrute régulièrement les projets lancés sur les plateformes de financement participatif.

Ah ah, le financement participatif, Késaco me direz-vous ?

Vous avez peut-être déjà entendu parler de plateformes comme Kickstarter, Ulule, Game On Tabletop pour les plus connues ? Des créateurs y présentent des projets (qu’il s’agisse de jeux de société ou non d’ailleurs) à l’état de prototype voire même pratiquement aboutis, qui ont besoin d’un dernier petit coup de pouce pour voir le jour et être édités. Ils vous proposent donc de participer, moyennant le versement d’une somme, à la concrétisation de leur projet et proposent des « récompenses » pour vous remercier d’avoir fait partie de l’aventure. Vous voilà élevés au rang de « backers », toutes mes félicitations !

Ces récompenses prennent, bien souvent, la forme d’une copie du projet finalisé, parfois (souvent?) agrémentée de quelques bonus pour vous remercier d’avoir participé à l’aventure : des éléments supplémentaires qui ne se retrouveront pas toujours dans la version « retail » ; c’est à dire la version que vous retrouveriez, plus tard, dans le commerce, si le jeu venait à intégrer ce circuit de distribution.

Maintenant que vous êtes devenus (presque ?) incollables sur le financement participatif, laissez-moi vous parler d’un des projets actuellement en cours de financement sur Kickstarter.

Il s’agit de Althing, un jeu de Flavien Champennois, illustré par Patrick Fontaine et proposé, sur la plateforme Kickstarter, par Studio Twin Games. Il s’adresse aux Juniors de 10 ans et plus pour des parties d’environ 20 minutes.

La campagne a débuté le 09 mars dernier et se terminera le 27 mars 2021 à 17 heures.

Dans Althing, un grand malheur s’est produit : le roi des Vikings est mort. Enfin, ce n’est peut être pas si dramatique que ça finalement… le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres, vous connaissez la chanson. Il y a donc une place vacante sur le trône et, bien entendu, vous vous verriez bien y poser votre royal popotin. Vous vous décidez donc à partir à la conquête de l’Althing (le parlement islandais) car le premier Viking à l’atteindre deviendra le nouveau Roi !

Une quête épique, vous vous en doutez, car vous ne serez pas seul à partir à l’aventure ! Il vous faudra, au passage, recruter les meilleurs compagnons de voyage à l’Assemblée car ils vous seront d’une aide précieuse pour atteindre votre destination avant les autres prétendants.

Althing, c’est avant tout un jeu de cartes. Un jeu qui tient dans une toute petite boite, mais qui promet de grandes sensations ludiques. Car il mêle, à la fois, trois mécaniques de jeu qui sont chères à mon petit coeur de joueuse.

Il y a tout d’abord le deck building : tous les joueurs démarrent avec le même paquet de cartes et ce sont les choix de recrutement dans l’Assemblée (la rivière de cartes présente au milieu de la table) qui vont leur permettre d’améliorer leur deck initial et le rendre de plus en plus puissant et surtout, unique !

 

Mais ce n’est pas le tout d’acheter plein de cartes, il faut aussi les utiliser à bon escient. Observez bien les cartes que vous avez en main afin de les combiner au mieux entre elles pour réaliser des combos à la chaîne qui vous permettront d’avancer rapidement sur la piste d’Épopée… et d’atteindre le premier le Althing tant convoité.  De la gestion de main de cartes, chouette, chouette ! On va devoir se creuser les méninges dans Althing et mon petit doigt me dit que de mauvaises combinaisons vont souvent vous coûter la victoire !

 

Et puis, Althing, c’est aussi une course. Il n’y en restera qu’un, à la fin, celui qui aura su jouer les bonnes cartes et progresser rapidement sur la piste Epopée. Mais pas que… Ce sera surtout celui qui aura su freiner la progression de son adversaire grâce à de nombreux coups de Trafalgar ! Un petit Troll pour pourrir ton deck par-ci, deux-trois pouvoirs pour t’empêcher d’avancer par là, Althing, c’est avant tout un jeu où les interactions sont nombreuses. Un duel à grands coups de cartes… et de maître ! Ne devient pas Viking qui veut, qu’on se le dise !

Trois mécaniques bien différentes mais qui matchent tellement bien entre elles. Et, surtout, des mécaniques qui ont déjà fait leurs preuves chez nos Juniors, que ce soit dans des jeux comme Star Realms (Deck Building), Wild Space (Gestion de main) ou encore Unicorn Fever (Course).

Les Juniors sont donc en terrain connu et je ne doute pas une seconde qu’Althing fera un carton à la maison !

Concernant les parties, le jeu est prévu pour 2 joueurs mais d’autres modes de jeux ont été développés dans la boite. Ainsi, on retrouve une variante à trois joueurs mais également une variante solo pour pouvoir s’entraîner secrètement pendant que Papa et Maman travaillent. Notez également qu’une campagne permet d’apprendre les règles en douceur ; et ça, on sait que c’est un système qui marche très bien avec nos Juniors.

Et quitte à évoquer les infos sympas, outre le fait que le prix est tout doux (comptez 15 euros pour le jeu de base) Studio Twin Games a négocié un partenariat avec un certain nombre de boutiques physiques. Ça vous permettra d’avoir une excuse pour passer dire coucou à votre ludicaire préféré (mais a-t-on vraiment besoin d’une excuse?) et surtout de ne pas payer les frais de livraison. Plutôt cool non ?

Si vous souhaitez vous faire une idée plus précise du jeu, Caro et Vianney, de la chaîne Youtube Entre Joueurs ont fait une chouette vidéo qui montre le déroulement d’une partie à deux joueurs et qui explique en détail les règles du jeu. C’est grâce à cette vidéo que j’ai découvert Althing et j’ai vraiment hâte de pouvoir me lancer dans une partie, dès que j’aurai le jeu entre les mains !

Alors, foncez soutenir ce projet fort sympathique ! Pour ma part, c’est déjà fait et j’espère vraiment qu’ils réussiront à financer leur jeu car je sens qu’Althing a tout pour se hisser dans les incontournables pour les Juniors !

Pour aller plus loin :

L’avis de Krinie

Cette campagne de financement participatif a fait débat au sein de la rédaction. Enfin, surtout entre Emy et moi. Vous l’avez lu, Emy est emballée par les potentialités du jeu alors que pour moi, la campagne tire au moins deux sonnettes d’alarme.

A commencer par l’orthographe et la formulation de la page et des règles. Vous me direz, qui à part les grammar nazis et les professeurs de français se soucie de cela ? Eh bien, un certain nombre de personnes aiment quand même les explications claires, les formulations non lourdes et ne pas devoir lire un texte qui contient des fautes, d’autant plus pour les juniors. Et ce qui me chagrine par-dessus tout, c’est que c’est hyper simple de se faire relire quand on sait qu’on a des lacunes. Pourquoi ne pas l’avoir fait avant la campagne ? Quoi d’autre d’oublié pendant l’élaboration du jeu ?

Et on ne parle ici que du français. On passera sur l’anglais de la page, au mieux scolaire, et je n’ai pas lu les règles dans cette langue. Je n’ose pas imaginer la réaction des backers anglophones quand ils les liront. Première sonnette d’alarme, donc.

La deuxième concerne le look de la page. Encore une fois de la forme. Mais là encore, je me pose la question : va-t-on retrouver dans le jeu du contouring blanc (si ça s’appelle comme ça) autour des lettrages de couleur ? Je ne trouve pas cela hyper lisible.

Donc voilà où j’en suis. Le jeu est peut-être excellent, la démarche de soutien des boutiques est absolument louable, mais il y a trop de bons jeux dans la nature pour s’arrêter sur un qui présente le risque d’être mal réalisé. Et, surtout, vraiment, je me pose la question : pourquoi ne pas s’être fait relire ?

Ce n’est peut-être que du snobisme de ma part, j’en conviens, mais si vous êtes arrivé jusqu’ici, vous pourrez au moins prendre une décision informée de soutenir le jeu, ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page