A partir de 10 ansL'actu des Juniors

Osirium : c’est une bonne situation, ça, Pharaon ?

Avec son premier titre Vol de Nuit, 404 On Board avait frappé très fort début juillet, nous proposant un grand voyage coopératif et immersif superbement édité dans le monde de Saint Exupéry. Loin de se reposer sur ses lauriers, l’équipe commence déjà à dévoiler les premières images et concepts de son nouveau bébé, Osirium.

Prévu pour l’automne 2021 (normalement mi-Octobre), Osirium est un jeu d’Alain T. Puyssegur (qui a déjà quelques escape books à son actif) illustré par Miguel Coimbra. A propos de ce dernier, doit-on vraiment vous dire ce qu’il a fait ? Genre Cleopatra, Sea of Clouds, 7 Wonders, Cyclades et j’en passe, il sait simplement tout illustrer. Le jeu prévoit de transposer 2 à 4 ritualistes à partir de 10 ans dans l’Egypte antique où vous chercherez à attirer les faveurs des dieux lors de parties d’une trentaine de minutes.

On n’en sait guère plus, si ce n’est que vous aurez des amulettes sous forme de cartes qui vous permettront de réaliser des combos lors de rituels, qu’il y aura probablement un peu d’asymétrie avec le soutien des Dieux du panthéon égyptien (moi j’espère que Sobek sera de la partie !) et des objectifs cachés qui pourront créér moult rebondissements. D’ores et déjà, toute notre équipe a enfilé sa tunique de lin blanc et s’est équipée de monceaux de papyrus et nous surveillons les infos qui vont continuer à sortir pour pouvoir vous en dire plus dès que possible.

Vus l’habillage du jeu, le talent d’écriture de l’auteur, et vues les qualités de son prédécesseur, autant vous dire que nous sommes plus qu’impatients.

Notes de notre envoyée spéciale Lulu après Orléans joue : et c’est un gros coup de coeur !

Tu as un plateau central où chaque joueur à son tour pose une amulette (4 couleurs possibles). Le but est de s’attirer la faveur de son dieu en réalisant des rituels qui sont des combos d’amulettes, plus ou moins difficiles et plus ou moins lucratifs (c’est toi qui choisis  si tu sélectionnes un rituel niveau 1 ou 2). Devant toi : 2 rituels faces visibles, 1 face cachée et un objectif de récupération d’amulette qui apporte des PV en fin de partie.

3 points que j’ai trouvé hyper intéressants et qui marchent super bien :

  • On bosse tous sur le plateau central, donc tu peux piquer des amulettes que préparait ton pote pour réaliser TON rituel ! Ça ça picote.
  • Lorsque tu accomplis un rituel,  tu choisis entre 2 scoring (les ténèbres ou la lumière) et l’un te fait marquer moins de PV mais te fait casser plus d’amulettes du plateau et l’autre plus de PV mais tu éclates une seule amulette.
  • Quel est l’interêt de péter des amulettes ? Embêter les autres 😅 et en récupérer pour ton objectif personnel caché. Là tu te dis que c’est fastoche ??? Mais non, car les amulettes doivent être connectées entre elles, l’énergie doit circuler. Chacune a plusieurs axes de connection mais plein de différents, c’est un vrai casse-tête !

L’asymétrie donnée par ton personnage n’est pas folle non plus, c’est un petit pouvoir qui te confère la possibilité de bouger des amulettes déjà en place d’une certaine façon. Mais tu ne l’utilises qu’une fois jusqu’à briser une amulette avec un scarabée.

Bref, on a adoré, pour des juniors déjà joueurs, car ça remue bien les méninges et il faut bien comprendre la connection et l’orientation des amulettes. Malgré le côté abstrait on a bien été transportés dans l’univers avec le vocabulaire des rituels etc.. (l’animateur y était pour quelque chose)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page