A partir de 8 ansPuzzle Games

Test – Marble Circuit

Ahhh, les circuits à billes… On en a tous fabriqué au moins un, quand on était petits. Agencer les rails en plastique, installer la bille en métal, appuyer sur un bouton et voir la magie opérer. Toute mon enfance ! Ils sont d’ailleurs revenus à la mode, en 2018, avec le Gravitrax, ce circuit modulaire qui a mis des étoiles plein les yeux de nos Marmots. Et qui, encore aujourd’hui, fait fureur pour rassembler parents et enfants dans une réflexion commune autour d’un projet de construction.

Chez Plateau Junior!, on ne parle point de jouets, vous le savez bien. Et si aujourd’hui je vous cause « circuit », c’est parce que s’il y a bien un endroit où ces petits objets ronds ont été (presque) oubliés, ce sont les Puzzles Games. Je vous l’accorde, difficile d’imaginer un jeu de plateau pour nos Juniors avec plein de billes qui roulent partout… Quelle angoisse pour les parents ! Mais les casse-têtes, eux, à bien y réfléchir, s’y prêtent à merveille.

Outre atlantique, l’éditeur Thinkfun avait déjà tenté l’expérience avec Gravity Maze mais le jeu avait eu une carrière discrète dans nos contrées. Difficilement trouvable en France, j’avais, personnellement, eu énormément de mal à me le procurer. Et j’avais trouvé ça vraiment dommage, tant le concept d’un circuit à billes sur table m’avait semblé prometteur.

Alors, imaginez ma joie quand Iello a annoncé qu’ils localisaient le jeu Marble Circuit, un jeu de Sjaak Griffioen, initialement proposé par l’éditeur MindWare. Un jeu plein de défis, imaginés par Wei-Hwa Huang pour nos Juniors de 8 ans et plus.

Véritablement accros aux Smartgames et autres casse-tête du genre, c’est avec une véritable excitation que mon Huit’ans et moi avons ouvert la boite, prêts à faire rouler les billes dans toute la maison.

Faire des circuits, un vrai casse-tête !

Marble Circuit est un casse-tête. Pour être tout à fait précise, c’est le tout premier casse-tête de ce genre édité par Iello. L’éditeur nous avait proposé, en 2019, un premier Puzzle Game appelé Le petit Architecte, qui proposait à nos Marmots de 7 ans et plus de se mettre dans la peau de petits bâtisseurs. Ici, pas de planches de bois, Marble Circuit, lui, est proposé en format Smartgames, une grande première !

Si vous connaissez ce type de jeux, vous serez en terrain connu. Avec Marble Circuit, on est exactement dans le même principe : un jeu solo qui met les neurones de nos Juniors à rude épreuve car ils doivent résoudre une série de défis logiques qui ont tous une solution unique.

La difficulté est croissante, bien évidemment. Les premiers niveaux tiennent plus d’une mise en jambe pour apprendre les grands principes du jeu là où les derniers défis donneront véritablement du fil à retordre, même aux Juniors les plus à l’aise avec le genre.

Dans la boîte du jeu, on trouve 64 cartes défis, 10 tuiles de jeux qui serviront à bâtir votre circuit, 8 billes (bien évidemment) et une réglette pour les maintenir en place le temps de la construction. Mais ce qui saute vraiment aux yeux quand on ouvre la jeu, c’est le grand plateau. Il est vraiment très grand et occupe toute la place dans la boîte. Je vous le dis tout de suite : ça en jette ! Et mon Junior me l’a littéralement arraché des mains avant même de connaître le principe du jeu.

Un casse tête qui casse les oreilles ?

Rohh, on vous parle circuit et tout de suite, vous faites la moue, imaginant déjà le bruit des billes qui déraillent et qui rebondissent sur le carrelage. Je tiens à vous rassurer tout de suite sur ce point : il y a peu de risques que ça arrive ici. (Bon sauf si votre Junior, en petit sauvage, décide de les balancer à travers toute la maison).

Marble Circuit se joue en réalité uniquement sur le plateau central. Rien de bien compliqué à mettre en place : vous choisissez une carte défi, vous prenez le circuit en plastique, vous insérez la réglette et les billes dans les 8 lanceurs en haut du plateau. Puis, vous installez les tuiles aux emplacements indiqués sur le schéma. Et vous êtes prêts à jouer.

A cette étape, il doit normalement vous rester des tuiles non utilisées, plus ou moins selon le défi sélectionné. Ce sont ces tuiles qu’il va falloir insérer dans les emplacements libres avant de lâcher les billes. Bien évidemment, il va falloir réfléchir un peu, je vous rappelle qu’il y a une solution UNIQUE. Les Juniors vont donc devoir imaginer le trajet des billes avant de les libérer afin de s’assurer qu’elles arrivent à bon port.

Fastoche me direz-vous ? Pas tant que ça ! Croyez-moi, on s’est arraché les cheveux plus d’une fois. Mais, si vraiment vous coincez, sachez que la solution de chaque défi se trouve au dos de la carte correspondante. On est jamais laissé totalement seul face à une impasse, c’est plutôt rassurant pour nos Juniors. Alors, installez-vous confortablement et laissez-vous bercer par le doux son des billes qui roulent dans les canaux. Un, deux, trois, vous êtes prêts ? C’est parti !

Et pour nos Juniors, ça roule ?

À la maison, les casse-têtes sont un peu légion : on aime tous y jouer, seul ou en coopération. Et ce qu’on adore, par dessus tout, c’est relever les défis que les autres membres de la famille n’ont pas réussi à terminer. Une petite compétition gentillette entre nous, histoire de se prouver qu’on est quand même super balaises ! (Ou, tout du moins, un peu plus fort que le voisin…)

Du coup, pour mon Huit’ans, habitué du genre, les premiers niveaux ont été une véritable promenade de santé. Il n’y a, en réalité, que deux ou trois pièces à placer pendant les 15 premiers niveaux, ce qui ne lui a pas posé de difficulté particulière. D’autant plus que le jeu est plutôt sympa avec nos Juniors : les tuiles doivent obligatoirement être placées avec leur angle coupé vers le bas. Il n’y a donc, en réalité, qu’une seule manière de les positionner et cela limite, de fait, les combinaisons possibles. On ne se soucie pas du sens, on doit simplement trouver le bon emplacement, épicétou.

Par contre, une fois la mise en jambe des premiers niveaux passée, la jeu grimpe assez vite en difficulté. Ainsi, il faut replacer 4 tuiles des niveaux 15 à 19, puis 5 tuiles jusqu’au niveau 28, 6 tuiles jusqu’au niveau 40, 7 tuiles jusqu’au niveau 50 et ainsi de suite jusqu’aux niveaux ultimes qui vous demanderont de replacer l’intégralité des tuiles du circuit sur le plateau.

Si je dois être honnête, c’est vraiment pas facile et mon fils a voulu abandonner arrivé au tiers du chemin. Il s’en est sorti seul sur les 25 premiers niveaux puis, d’un commun accord, nous avons décidé de continuer le jeu en coopération. L’expression « il y a plus d’idées dans deux têtes que dans une seule » a d’ailleurs pris tout son sens à ce moment-là. Il arrivait, avec son regard neuf, sur les niveaux où je bloquais et vice versa, ce qui a créé de vrais beaux moments d’échange et de partage. On a vraiment aimé progresser ensemble dans le jeu.

L’avis de Plateau Junior!

Observer un Junior jouer à Marble Circuit est assez amusant : ce jeu est à mi-chemin entre le support pédagogique et l’objet ludique. Nos Juniors naviguent sans cesse entre l’envie de simplement jouer au circuit de billes, comme ils joueraient au Gravitrax, et l’envie de tenter les défis, même les plus corsés.

Les premières fois, mon Junior, pressé de voir son circuit en action, retirait la réglette d’un coup, libérant ses billes en une fois. Et bim ! Qu’est ce que ça le faisait rire de voir ses précieuses dérouler d’un coup d’un seul. Cela lui procurait un plaisir ludique immédiat, plaçant alors Marble Circuit du côté du « jouet ». Et il pouvait d’ailleurs y passer des heures, créant sans cesse de nouveaux circuits et ignorant complètement les défis. Puis, une fois la découverte passée, il s’est plongé dans le jeu, d’abord seul, puis avec moi. Et son rapport au jeu a évolué.

De ce point de vue, Marble Circuit est une jolie découverte. Il procure un plaisir ludique à de multiples niveaux. Il y a déjà la découverte : créer des circuits, seul sans se soucier des défis. Et avec elle, le bonheur de voir les billes dérouler et s’entrechoquer. Puis, le plaisir de la compréhension : ce moment où Junior capte comment les angles des tuiles agissent sur la trajectoire des billes. La progression dans les défis se fait plus facilement, la fierté de réussir grandit au fil des niveaux. Puis, quand cela devient trop dur, il y a cette joie non dissimulée de solliciter Papa et maman, pour progresser à deux. Ce vrai beau moment d’échange où l’on surmonte les difficultés ensemble et où on apporte un peu de sa personne dans un projet commun.

Pour autant, même en duo, ne vous leurrez pas : Marble Circuit ne sera pas un casse-tête facile. C’est un vrai investissement sur le long terme, un jeu auquel on joue un peu, qu’on range quand ça devient trop difficile et puis qu’on ressort, un jour, parce qu’on a envie d’avancer dans les niveaux. Rien d’insurmontable dans la difficulté ceci dit, les compétences mobilisées chez nos Juniors sont assez simples. D’autant plus que le jeu est assez cool avec eux puisque les tuiles ne peuvent être placées que dans un sens, ce qui limite les combinaisons possibles pour chaque défi.

Définitivement, c’est ailleurs que Marble Circuit bousculera nos Juniors : il les malmènera gentiment dans leur opiniâtreté. Tenter des associations, construire un circuit, lâcher les billes, se rendre compte que ça ne va pas… et devoir démonter morceau par morceau pour tout recommencer et trouver la solution. Voilà le vrai défi pour eux ! Il faudra faire preuve de concentration, de logique, de persévérance surtout dans les derniers niveaux qui représenteront un vrai challenge, autant pour eux que pour nous, parents.

Marble Circuit reprend le principe d’un « jouet » universel, qu’on connait tous, le circuit à billes, et en a fait un formidable objet ludique, moderne et frais, qui saura occuper nos Juniors pendant de longues années. Il rejoint donc, chez nous, l’armoire à « Smartgames », celle où on range les casse-tête incontournables pour les amateurs du genre, qu’on découvre avec passion et qu’on ressort toujours avec grand plaisir !

On aime :

  • Le thème « circuit à billes » qui cartonne chez les Juniors
  • La qualité du matériel
  • La difficulté progressive des niveaux
  • Coopérer avec nos Juniors pour vaincre les défis les plus corsés

On aime moins :

  • Bloquer 3 heures sur un niveau alors que Junior y arrive en 5 minutes

Vos Juniors aimeront si :

  • Ils aiment les jeux de type SmartGames
  • Ils aiment les circuits à billes

Vos Juniors aimeront moins :

  • S’ils ne sont pas très opiniâtres et que recommencer encore et encore est un défi qui leur fait peur

Où le trouver :

La fiche du jeu :

  • Un jeu de Sjaak Griffioen
  • Avec des défis imaginés par Wei-Hwa Huang
  • Edité par Iello
  • Pour 1 Junior (et ses parents)
  • De 8 ans et plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page