A partir de 10 ansJeux de cartesOn teste !

Test – Parade

Je vous présente, en préambule, mes excusasses, car ce test ne commencera pas par une belle intro faite d’envolées lyriques sur le Pays des Merveilles. Non, je ne vais pas vous faire rêver en poétisant sur ses personnages et son histoire, pour la simple et bonne raison qu’Alice au Pays des Merveilles : it’s not my cup of tea… et pourtant… Ce détachement total de l’univers ne nous a pas empêché d’apprécier ce jeu et d’en redemander.

Mais je lis en vous, vous vous demandez « Mais pourquoi, fichtre, nous parler de ce jeu arrivé en France en 2017 ?»

Pour 3 raisons essentielles, du moins à mes yeux :

La première, et la plus importante, est que mon Junior adore ce jeu et nous avons enchaîné tellement de parties que je peux vous assurer que pour moi aussi ce jeu est dans notre top intersidéral de tous les temps.

La deuxième raison rejoint la première de l’amour de Junior pour ce jeu. Et c’est qu’il a été, à mon sens, bien trop sous-coté. Dans les bureaux de la rédac’ on m’appelle parfois mamie Lulu car j’adore ressortir les jeux qui ont passé leur heure de gloire (si tant est qu’ils en ont eu une) et m’extasier de nouveau devant en me disant souvent que c’est bien dommage que l’on n’en parle plus. Alors, rangeons ces 256 nouveautés sorties ce mois-ci et prenons plaisir à une partie de Parade.

 « Et la troisième raison LuLu ?? »

Ah oui, j’oubliais… La troisième raison est que Parade est de nouveau disponible chez nos ludicaires après de longs mois (voire années) d’absence et ça c’est trop cool !

Allez, buvez cette fiole, laissez-vous guider, je vous emmène avec moi au Pays des Merveilles.

Parade est un jeu de Naoki HOMMA, illustré par Naoki HOMMA, Yuka SAITOH, Phillippe GUERIN, Carsten MELL et Chris QUILLIAMS, édité par Zman Games, pour 2 à 6 chefs de parade à partir de 10 ans et pour des parties d’environ 30 minutes.

 [Ce test a été réalisé sur un exemplaire payé avec nos propres deniers et personne ne nous a glissé de liasse de billets pour en dire du bien… malheureusement]

Fais bref Lulu !

Parade est un jeu de cartes dans l’univers d’Alice au Pays des Merveilles où les personnages emblématiques de Lewis Carroll se retrouvent pour organiser un défilé. Dans ce jeu, vous allez devoir collecter et collectionner des cartes d’une même famille… ou pas (j’y viens). Votre but sera d’obtenir la majorité dans chacune de ces familles afin de scorer le moins possible ou bien de n’avoir récolté que peu de points dans ces familles. Oui, bah on est dans le monde à l’envers, le gagnant est celui qui totalise le moins de points.

Suivons ce lapin blanc et ouvrons la porte du terrier

On se laisse déjà éblouir par la boîte qui est du plus bel effet, racé et sobre à la fois.

Et même si, soyons honnête, la thématique me laisse totalement de marbre ce n’est pas le cas des illustrations et de toute la direction artistique dans sa globalité qui nous propose un « simple » jeu de carte d’une élégance comme j’en ai rarement vue.

Vous retrouvez un jeu de 66 cartes, dont la beauté du verso n’a d’égale que celle de son recto. Vous jouez avec 6 familles rehaussées d’un nombre de 0 à 10. Ces cartes sont accompagnées d’un bloc de score mais le scoring est tellement simple que l’on aurait pu s’en passer sans crier « Oh, scandale ! ».

Et that’s all ! Une belle boîte contenant un jeu de cartes, sans autre accessoire mais qui en a sous le chapeau !

En avant pour la parade !

Vous démarrez la parade en alignant 6 cartes faces visibles. Le reste de la parade reste dans une pioche face cachée. Chaque joueur a en main, et durant toute la partie, 5 cartes.

C’est votre tour d’intégrer une de vos cartes à la parade, vous positionnez alors votre personnage, choisi avec minutie, à l’extrémité de la parade et vous appliquez son effet.

L’effet est toujours le même, je vous avais prévenu la règle est simple et acquise en 3 minutes : Le nombre rehaussant votre personnage fraîchement arrivé va définir les cartes que vous ne pouvez pas ramasser et qui sont donc indisponibles. Par exemple, si vous posez un 4 vous ne pouvez pas ramasser les 4 dernières cartes avant la vôtre.

Vous jouez le 3 noir. Vous ne pouvez pas récupérer les 3 dernières cartes (0 et 4 verts ni le 10 jaune) et dans les 2 cartes restantes vous récupérez le 10 de la même couleur et le 2 (de valeur inférieur à votre carte)

Parmi les cartes qui vous sont disponibles vous n’allez ramasser « que » les cartes ne répondant qu’à 2 conditions :

  • Toutes les cartes de la même couleur que la vôtre
  • Toutes les cartes avec une valeur inférieure ou égale à votre carte

Vous comprenez les guillemets du « que » précédent, car votre récolte peut vite être très importante si vous n’avez pas optimisé votre choix de carte à insérer dans la parade.

Vous placez ensuite les cartes récupérées, classées par couleur, devant vous. Ainsi chacun connaît le jeu collecté au cumul de tous les participants. Oui, ça a son importance pour le petit détail (qui n’en est pas un) qui va suivre.

Je vous l’ai dit précédemment : l’heureux gagnant est celui qui totalise le moins de point en fin de partie et je vous entends d’ici « Ok Lulu, faut juste ramasser le moins de cartes possible, quoi ! »

Mais, non, je vous ai dit que c’était un de nos jeux chouchous depuis des années, vous pensez bien que c’est plus malin que ça.

Ramasser un peu mais pas trop mais beaucoup quand même

La partie prend fin lorsque la pioche est vide ou lorsqu’un des joueurs a collecté devant lui au moins 6 couleurs et c’est le moment de compter les points.

Mais avant, de votre main vous allez devoir choisir 2 cartes à ajouter à votre collecte. C’est le moment de ne pas se tromper et de la jouer fine.

Et c’est là que Parade prend toute sa subtilité car vous allez compter classiquement vos points en additionnant les chiffres de vos cartes… sauf pour les familles où vous êtes majoritaire. Dans ce cas de figure, vous retournez votre famille et ne comptez que le nombre de cartes et plus les valeurs faciales de celles-ci. Voilà comment la famille Chapelier où vous aviez ramassé le 2,3, 6, 9 et 10 devait vous apporter 30 points (2+3+6+9+10) ne vous en apporte que 5 (5 cartes) car vous êtes le joueur avec le plus de cartes de cette famille parmi tous les joueurs.

Vous scorez : 20 points + 4 points + 9 points + 14 points + 3 points

 

Vous voyez là comme c’est malin ? Vous allez passer la partie à vous demander si le choix le plus ingénieux est de ramasser cette carte pour viser la majorité ou de la laisser car en cas de loupé ses points s’ajoutent à votre score.

Il vous faut également essayer de choper les cartes de plus faibles valeurs off corse mais vous allez avoir envie de mettre dans la parade des cartes de fortes valeurs pour mettre en retrait le plus de cartes possibles. Donc vous vous retrouvez avec une parade qui voit ses valeurs de participants augmenter. A cela s’ajoute que lorsque vous mettez un 10 même si vous ne prenez pas les 10 dernières cartes, dans celle restante vous pouvez potentiellement ramasser de plus grandes valeurs. Mwha Mwha (rire satanique), c’est diabolique de choisir !

On est combien dans cette parade ?

Je me dois de vous préciser qu’à 2 joueurs la majorité sur une famille s’obtient sous conditions de 2 cartes d’écart sans quoi c’est foutu vous scorez toutes vos cartes. Ce point paraît subtil voire anecdotique mais que nenni, il permet un très bon équilibre dans cette configuration.

Nous l’aimons tout autant à 2 joueurs qu’à plus, si ce n’est qu’en duel il est bien plus stratégique et réfléchi. A 6 joueurs, il devient très chaotique car les cartes que vous convoitez se font vite la malle et il est donc plus difficile d’être dans le contrôle.

L’avis de Plateau Junior ! (Surtout de Lulu en fait)

Aucun suspense : nous adorons ce jeu depuis plusieurs années tant il est simple à expliquer et pourtant si subtil à jouer. Il fait partie de ces jeux dont nous n’avons pas besoin de replonger dans le livret de règles et nous le sortons, pour ça, très souvent, un peu comme on relit notre livre chouchou encore et encore.

Le dilemme du choix de la carte à poser nous grise énormément et puis parfois on regrette son choix et on peste contre son adversaire qui a chopé une meilleure stratégie en nous dérobant une carte convoitée.

L’âge d’entrée de 10 ans me paraît parfaitement adapté, ou un 8 ans déjà très joueur, car pour les plus jeunes il va être difficile de choisir et parfois très frustrant de se ramasser le nez.

Parade est un parfait dosage entre facilité de prise en mains, subtilité et dilemmes tout ça saupoudré d’un soupçon de fourberie. C’est ce qui en fait, pour nous, un jeu indémodable.

En bref, nous n’y ajouterions rien car c’est dans cette simplicité que nous y prenons plaisir.

Vos Juniors aimeront si…

  • Ils aiment les jeux de cartes simples mais subtils
  • Ils se lassent du « 6 qui prend » et veulent du renouveau

On aime :

  • La direction artistique
  • Se torturer le cerveau sur des choix cornéliens
  • Se joue jusqu’à 6
  • Comprendre les règles en 3 minutes
  • La subtilité de scoring à 2 joueurs

On aime moins :

  • La taille de la boîte qui aurait pu être en format type 52 cartes pour rentrer dans le sac à main
  • La place que prend la parade en fin de partie

Fiche technique :

  • Un jeu de Naoki HOMMA
  • Illustré par Naoki HOMMA, Yuka SAITOH, Phillippe GUERIN, Carsten MELL, Chris QUILLIAMS
  • Édité par Zman Games
  • Pour 2 à 6 chefs de parade
  • A partir de 10 ans
  • Pour des parties de 30 minutes

Le trouver ?

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page