A partir de 8 ansLivres-JeuxOn teste !

Test – Mystère à l’école des sorciers

  1. Un jour en fin d’après-midi à la rédac, Guilpau entre avec son petit sourire dans mon bureau en criant :

« Soffffyyyyyyy, tu as reçu du courrier !!! Jj’ai l’impression que tu es convoquée dans le bureau d’Emy, la directrice. Ha ha, à mon avis, tu vas te faire gronder ! Je suis sûr que c’est à cause de tes recettes de sorcière que son chat est devenu un puma. La magie noire, c’est pas pour tout le monde, tu sais… »

Bon voyons ce qu’il y a d’écrit dans cette lettre. Peut-être que j’ai gagné le Prix Nobel de la meilleure sorcière du monde ? Mouahahah. Allez, je prends mon courage à deux mains et je file dans le bureau de la direction. Quel mystère, cette convocation !

Mystère à l’école des sorciers est un numéro spécial d’Escape Quest, sorti de la tête de Florian Fay et Alexandre Emerit, magnifiquement illustrée par Justine Cunha, marqué à partir de 7 ans (mais nous, même accompagné, on vous le conseille un peu plus tard), édité chez Dont’ Panic Games.

[Cet exemplaire nous a été envoyé par l’éditeur, ce qui ne change en rien le test, mais on trouvait ça chouette de vous le dire 🙂 ]

Un Escape Quest, qu’est que c’est ?

C’est un livre dont vous êtes le héros, c’est-à-dire que c’est vous qui allez faire les choix pour progresser dans l’histoire MAIS comme il y a quand même le mot escape dans le titre, cela veut dire que vous allez devoir résoudre quelques énigmes, réaliser des défis, etc. Bref, vous devrez vous creuser un peu les méninges.

Sachez que c’est la deuxième aventure que ces deux auteurs nous proposent. Si vous souhaitez en savoir plus sur la première, c’est ici.

Maintenant que vous savez tout, allons faire un tour à l’école des sorciers.

Le mystère que nous devons résoudre se passe dans une école de sorciers, mais ça je pense que vous l’aviez compris à la lecture du titre. Les élèves sont répartis en trois classes, Les Nûtons, Les Ganipotes et les Picolalons. Tout ce petit monde étudie dans le magnifique Manoir de Longsommeil. Histoire de vous donner envie de vous inscrire, voici le plan dudit Manoir :

Jusqu’ici, vous étiez un élève modèle mais bizarrement, aujourd’hui, vous êtes convoqué dans le bureau de la directrice et ce n’est pas dans vos habitudes. Vous entrez dans le bureau de Madame Enamor qui est l’une des plus grandes et anciennes magicienne de l’école. C’est donc les genoux un peu tremblants que vous vous présentez devant elle.

Etant un élève modèle, vous avez du mal à comprendre pourquoi elle vous a convoqué dans son bureau. Elle ne tarde pas à vous expliquer qu’il se passe quelque chose d’étrange dans l’école et qu’elle a besoin d’un élève discret comme vous pour en savoir plus.

Flatté par toute la sympathie que cette grande magicienne vous porte, vous acceptez, sans hésiter, de résoudre le mystère !

Comme tout bon élève en sorcellerie, prenez votre sacoche et filez !

Dans cette édition, Don’t Panic Games nous fait faire une chose que l’on interdit normalement à tous les juniors de la terre : découper le livre.

Oh Mon dieu, je vous vois déjà, vous les psychorigides du livre, avoir des tonnes de cheveux blancs qui vous poussent sur la tête. Mais, pas de panique, tout est très bien organisé. Vous aurez sûrement un peu de mal à voir votre junior jouer des ciseaux, la première fois, mais, très vite, c’est vous qui lui direz « Mais découpe bon sang! Déccouuuupppeeee! » Enfin avec mon Junior c’est un peu ce qu’il s’est passé. Tellement habitué à ne pas avoir le droit d’écrire sur un livre, imaginez bien sa tête quand il a vu qu’il fallait découper…

Bref, revenons en à nos moutons. Comme tout bon sorcier, pour commencer votre aventure, vous devrez vous munir de votre sacoche et de quelques ustensiles. Ustensiles qui vont seront utiles plus tard…ou pas!

Vous êtes équipé, c’est parti !

C’est là que l’exercice devient difficile. J’aimerais vous en dire beaucoup, beaucoup pour vous donner envie d’aller découvrir cette escape. Et en même temps, je dois tenir ma langue pour ne pas vous divulgâcher trop votre aventure. Nom d’une pipe en bois, comme c’est dur !

Mais comme vous m’êtes sympathiques, je vais vous dévoiler tout de même quelques secrets de sorcellerie.

Dans cette aventure, donc, vous trouverez des énigmes pour tous les goûts : des chiffres, des lettres, des recettes de potions (à ne réaliser qu’en présence d’un magicien de deuxième année), etc. Tout le monde, à un moment donné, dans l’aventure, trouvera son énigme qui lui permettra de se dire « ah finalement je suis fort, quand même ! »

Si vous faites une erreur pendant votre aventure, ne paniquez surtout pas. En haut de la page sur laquelle vous arrivez se trouve un chiffre qui vous dit si vous venez de la bonne page. Cela vous permet de savoir si vous êtes au bon endroit ou si vous devez revenir sur vos pas et mieux chercher ou réfléchir plus ou encore compter dans le bon sens, cette fois-ci.

Et si jamais vous n’arrivez vraiment pas à résoudre cette satanée énigme, pas de stress, tout est prévu ! A la fin du livre, vous trouverez les réponses. Mais attention, pour ne pas trop tenter les Juniors d’aller y jeter un oeil, ces dernières sont scellées par un sceau. Et là encore, c’est sacrément bien pensé. Parfois même, on vous donnera la réponse mais avec une explication concernant le raisonnement et ça, ça permet à votre junior de comprendre pourquoi c’est cette réponse et pas une autre.  Et d’autres fois, même, on vous posera une question qui vous permettra de trouver la réponse par vous-même. Et ça franchement, je trouve ça super pédagogique.

Je ne sais décidément pas trop quoi ajouter pour vous donner encore plus envie de plonger dans ce livre sans, pour autant, vous divulguer trop d’informations.

L’avis de plateau junior

Chez nous, les Escape Game se lisent en famille et il est rare que mon junior ait envie de les faire tout seul. Je ne vais pas vous mentir, j’avais feuilleté le livre avant de lui donner pour jauger s’il serait capable de venir à bout des énigmes en toute autonomie. Le livre étant préconisé pour 7 ans, mon fils en ayant 8 et étant joueur, je pensais que cela ne poserait pas de soucis. Et bien non ! Heureusement que j’ai jeté un œil avant. Car, en toute honnêteté, je me demande quel enfant de 7 ans est capable de venir à bout de certaines énigmes du livre. Alors, oui, vous me direz qu’il faut l’accompagner. L’accompagner, ok, mais pas le faire à sa place.

Donc, je suis contente de l’avoir fait avec lui, déjà parce que, vraiment, il ne s’en serait pas sorti tout seul. Mais aussi, et surtout, parce qu’on s’est régalés. Toutes ces petites nouveautés dans la résolution d’énigmes nous ont bien cassé la tête. A la fin de l’aventure, on avait l’impression d’être vraiment dans l’école des sorciers tellement l’histoire nous a captivés et tellement les illustrations sont immersives. J’ai même eu droit, à la fin, à un « Maman c’était génial ! » et malgré la réussite, il a eu envie de recommencer l’aventure. Ce qui, vous me l’accorderez, dans un Escape, est plutôt rare vu qu’une fois qu’on l’a fait, on connaît les réponses. On a donc posé le livre et on s’est dit qu’on recommencerait un peu plus tard quand on aura tout oublié.

Si vous n’êtes pas encore partis en vacances ou si vous aimez prendre le temps de lire et de vous creuser les méninges, n’hésitez pas, foncez vous procurer Mystère à l’école des sorciers. Installez-vous confortablement, et faites-le avec votre junior s’il est en âge de résoudre les énigmes proposées. Ce sera un chouette moment de partage, vous verrez. Mais si les énigmes vous semblent trop difficiles pour lui, je vous conseille de patienter encore un peu et de privilégier des Escape plus faciles d’accès.

On aime:

  • les illustrations qui nous transportent dans l’école des sorciers
  • la disparité des énigmes tout au long du livre
  • le repère en haut de la page qui nous dit si on est sur le bon chemin
  • avoir les réponses pas trop loin

On aime moins:

  • l’âge préconisé, un peu ambitieux, même avec un Junior accompagné
  • que les solutions ne soient pas détachables, bon sang ce que c’est tentant de regarder des fois !!

Votre junior aimera si:

  • il aime les escape book
  • il aime découper, écrire, tourner, plier les livres et que, d’habitude, il n’a pas le droit

Le trouver

Fiche technique

Mystère à l’école des sorciers
Une escape de Florian Fay et Alexandre Emerit
Illustrée par Justine Cunha
A partir de 7 ans (mais nous, même accompagné, on vous le conseille à partir de 8 ans accompagné)
Edité chez Dont’ Panic Games

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page